Théâtre

Rideau ou sans rideau : les lieux du théâtre

Traditionnellement des rideaux séparent trois lieux essentiels du bâtiment « Théâtre » : la scène est ainsi séparée et des coulisses et de la salle. En principe l’acteur ne va pas dans la salle et le spectateur ne monte pas sur scène ni n’accèdent aux coulisses. La fonction du rideau est donc double : donner à voir quand il est ouvert sur la scène, cacher les coulisses.

Les coulisses de théâtres par le photographe Ralph Schulz

S’ajoutent encore différents « lieux » : le hall d’entrée (souvent avec un vestiaire, des toilettes, un espace billetterie, une cafetaria). Sans oublier au rez ou à l’étage, des ailes administratives et derrière les coulisses les loges où se préparent les acteurs.

 

salle-fete-de-gph

Une page plus complètes de vocabulaire technique…
Glossaire complet
Glossaire complet téléchargeable (pdf)

Mais tout peut être un lieu de théâtre, même la rue, la cour de récréation… avec ou sans tréteaux :

Publicités

Les métiers du théâtre

Shakespeare


Sur scène nous voyons les comédiens (ou acteurs) et entendons un texte dont nous savons qu’il a un auteur (ou dramaturge). Mais il est bien d’autres « métiers » nécessaires pour aboutir à un spectacle théâtral :

  • le metteur en scène est l’organisateur et le responsable de la mise en scène d’une oeuvre dramatique ou lyrique, c’est-à-dire de tous les éléments qui composent le spectacle : jeu des acteurs, rythmes, espaces, décors, lumières…
  • Le scénographeLa scénographie (du grec σκηνη (skene) scène et γραφειν (graphein) écrire) désigne aujourd’hui l’art de l’organisation de l’espace scénique, grâce à la coordination des moyens techniques et artistiques. Ce sont des designers (ou des artistes sous contraintes) qui, en collaboration avec un metteur en scène et le plus souvent avec également les créateurs lumière et son, conçoivent l’espace scénique dans lequel se déroulera un spectacle vivant. Ils définissent ainsi le rapport « scène/salle », puis l’espace où évolueront les acteurs. Cette spécificité le distingue du décorateur dont le rôle était davantage de créer l’illusion ou de leurrer le spectateur.
  • Le régisseur La régie est l’endroit d’où le régisseur dirige (« régit ») le spectacle en communiquant, souvent, par casque d’écoute (« intercom ») avec les manipulateurs d’éclairage, de son et les différents machinistes. Elle est le plus souvent située en fond de salle, au-dessus des spectateurs, face à la scène. La régie peut aussi être éclatée en plusieurs locaux selon les techniques gérées ; on parlera alors de régie-lumière, de régie-son, etc. Au théâtre, le régisseur remplit la fonction délicate de préparation, de coordination, d’exécution d’une partie spécifique ou de la totalité de la mise en oeuvre matérielle d’une représentation. Le régisseur général, qui coordonne l’ensemble des régies spécifiques, est le collaborateur immédiat du directeur technique. Il est aussi l’interface entre l’équipe de création (metteur en scène, décorateur…), tous les techniciens intervenant sur une production et l’administration (budget, embauche d’intermittents…). Le régisseur de plateau organise avec le chef machiniste le travail des machinistes et veille à la préparation du plateau, au montage et au démontage du décor.  Les régisseurs lumière et son font de même en ces domaines.
  • Mais encore : le décorateur, l’éclairagiste, le costumier, le maquilleur, l’habilleuse, le coiffeur, l’ingénieur/opérateur du son, l’accessoiriste, l’agent, le placier, etc.